2004: Dr. Otto Appert

Otto Appert

Paléobotaniste et théologien

Lors de sa 83ème Assemblée Annuelle, la Société Paléontologique Suisse a décerné le prix Amanz Gressly en l'honneur de ses remarquables contributions paléobotaniques.

Depuis des dizaines d'années, le Dr. Otto Appert s'est dévoué corps et âme à la description de la flore et de la faune de Madagascar, aidé en cela par de solides connaissances et un sens aigu de l'observation. Ses découvertes, les fouilles qu'il a organisées et, surtout, ses études méticuleuses et qualifiées sur les flores fossiles du Permien, du Jurassique et du Crétacé inférieur sont autant de contributions fondamentales et ouvrent des perspectives nouvelles pour la paléobotanique de Madagascar, et de ce fait également de l'hémisphère sud. Nous tenons à exprimer toute notre gratitude à Otto Appert pour sa contribution remarquable à une meilleure compréhension de l'histoire de cette flore unique au monde.


Brève biographie

Otto Appert est né en 1930 au bord du lac de Zurich. Son intérêt pour la paléontologie fut éveillé par une première découverte d'une flore du Miocène supérieur dans le Werthenstein lucernois. Après des études de philosophie et de théologie, Otto Appert s'est rendu pour la première fois en 1959 à Madagascar, en tant que missionnaire catholique. Fort de sa maîtrise de la langue malgache et de ses dialectes, il s'est engagé dans des projets de coopération au développement auprès des populations locales. Passionné par la nature malgache, il a acquis une solide connaissance de la faune et de la flore. Au cours de l'année 1958, le directeur de l'Institut de Paléobotanique de Paris affirmait : « malheureusement, l'île de Madagascar est absolument stérile pour notre science ». Or Otto Appert devait démontrer que cette île recèle une riche flore du Permien et du Jurassique supérieur. Il fut ainsi invité à présenter son travail préparé pour les Mémoires Suisse de Paléontologie comme thèse en paléobotanique à Paris. Il a ensuite travaillé sur la paléobotanique du Jurassique supérieur et sur de nouvelles flores à Glossopteris (Permien) de Madagascar grâce au Fonds National Suisse. Soutenu entre autres par la Fondation Bâloise pour la Recherche en Biologie, il a également publié plus de 25 contributions sur l'avifaune endémique de Madagascar. Un genre de plante aquatique dioïque extrêmement rare et ne contenant que huit grains de pollen par étamine fut baptisé Appertiella en son honneur en 1982. Otto Appert a reçu le titre de « Chevalier de l'Ordre National » de la République démocratique de Madagascar en 1994 pour son engagement. Il est revenu habiter en Suisse en 1988, à Werthenstein, où il travaille actuellement sur la flore hauterivienne de Madagascar.


Références (Sélection)

APPERT, O. 1973. Die Pteridophyten aus dem Oberen Jura des Manamana in Südwest-Madagaskar. Schweizerische Paläontologische Abhandlungen, Bd. 94. 62 S., 90 Taf.

APPERT, O. 1977. Die Glossopterisflora der Sakoa in Südwest-Madagaskar. Palaeontographica, Abt. B, Bd. 162. 50 S., 40 Taf., 10 Abb.

APPERT, O. 2002. Erstfund eines Vertreters der Dipteridaceae (Dictyophyllum, Filicales) in Madagaskar (Oberer Jura). Palaeontographica, Abteilung B, Band 262, Seiten 137-159, 10 Tafeln.

APPERT, O. 2003. Evolution der Pflanzenwelt Madagaskars. Vor 280 Mio. Jahre bis heute. Die Sukkulentenwelt, Bd. 8, S. 10-12. Sukkulenten-Sammlung, Zürich.